Lyon : la police exige des excuses après les propos d’une élue sur Twitter

Publié le 8 mars 2021

Ce dimanche, plusieurs élus ont pris part à la manifestation afin de défendre les droits des femmes mais tout à déraper le soir lors d’un échange sur Twitter. Alors que la maire de Saint-Genis-Laval, Marylène Millet, interpellait le vice-président de la Métropole sur une pancarte, présente sur une photo ou on pouvait lire “Police nationale = Scandale”.

Par la suite, Marine Chastan, adjointe au maire du 8e arrondissement de Lyon, s’invite dans cette déclaration.
Dans un tweet, supprimé depuis, elle écrivait : 
“La culture du viol est présente chez les forces de police, ainsi que le phénomène du victimblaiming (blâmer la victime ndlr). Jetez un œil au #PayeTaPolice. Tant mieux pour vous si vous n’avez jamais eu à en souffrir mais un petit effort d’empathie et de sororité serait de rigueur”.

Une sortie qui a provoqué un emballement sur les réseaux sociaux, forçant Marine Chastan à passer son compte Twitter en privé.

FO Police Ville de Lyon a officiellement réclamé un droit de réponse.


En cours de diffusion

Titre

Artiste